Comment Google compte envahir le marché de l'immobilier sur Internet ?

Publié le 23 Mai 2019

Partager :
Comment Google compte envahir le marché de l'immobilier sur Internet ?

Depuis un certains temps, Google ne cesse de clamer son intérêt pour le marché de l’immobilier et le nombre de données gigantesques qu’il génère. Investisseur dans le domaine et auteur de tentatives plus ou moins fructueuses, la firme américaine ne compte pas s'arrêter là et a pour ambition de s’implanter durablement sur le secteur de l’immobilier.

Les tentatives Google Real Estate

Google real estate est la première tentative de Google afin de s'immiscer sur le marché de l’immobilier. Accessible seulement aux Etats unis, en Australie, en Angleterre et au Japon et lancé en 2009, Google Real Estate permettait de faire de la recherche immobilière géolocalisée grâce à son environnement Map.

Du fait de la faible utilisation des internautes, Google a préféré faire marche arrière en 2011, mais n’avait jamais exclus l’idée de pouvoir réutiliser le concept.

Suite à l’explosion des locations saisonnières et l’avènement d’AirBnB, Google a décidé de mettre en avant directement sur sa map des locations saisonnières, et ce, via les annonces du site Booking qui s’est rendu complice de ce nouveau projet. Bien que les résultats ne soit pas encore satisfaisant pour en faire plus selon Google, ce test prouve encore une fois la volonté de Google de planter ses pions sur le marché de l’immobilier.

L’investissement sur le secteur de l’immobilier

Vient alors une phase d’investissement pour Google : Fini de vouloir révolutionner par soi-même le monde de l’immobilier ; autant investir dans une start-up ou une entreprise qui a déjà fait ses preuves.

C’est la raison pour laquelle Google s’est tourné vers le portail d’annonces immobilières indien Commonfloor. Possédant plus de 500 000 annonces dans plus de 20 villes différentes en Inde, cette application n’était au départ qu’une plateforme de mise en relation des voisins afin de régler des problèmes dans leur quartier. Les utilisateurs y ont, eux, vu l’opportunité d’y passer des annonces immobilières et ainsi faire exploser l’utilisation de la plateforme. Le marché de l’immobilier Indien est en pleine expansion, et représente donc une mine d’or pour les investisseurs comme Google.

Quelques mois auparavant, c’est le site internet Auction qui faisait l’objet d’un rachat de 50 millions de la part de Google. Acteur important du marché de l’immobilier avec plus 7 milliards de biens commerciaux et industriels, il permet à Google de prendre place sur le secteur et de récupérer un grand nombre de données généré par la plateforme.

Les ambitions de Google sur le marché de l’Immo

La prédiction immobilière grâce à la donnée

Grâce à la data récupérée sur les entreprises qu’elle a acquise, la firme américaine a la possibilité de coupler ses données avec les informations de recherches des internautes (via son moteur de recherche) et ainsi prédire un mois à l’avance les ventes qui vont être faites.

Cela permet également de coupler les données récupérées avec son logiciel map et d’ainsi fournir et guider les tendances du marché à venir en fonction du comportement des utilisateurs.

Remarketing et publicitié sur Internet 

La publicité a toujours été l’un des faire valoir de Google. Donner la possibilité à Google d’utiliser les informations de recherches et couplés ses données aux marchés de l’immobilier et vous accordez à Google la possibilité de faire apparaître des publicités directement sur des biens à vendre et correspondant à vos envies déduits de votre comportement de recherche sur le moteur de recherche de Google.  

Si Google n’a pas encore communiqué sur les prochains projets lancés par la firme dans le domaine de l’immobilier, il faut s’attendre à le voir prendre de plus en plus d’importance sur le secteur et affirmer petit à petit sa présence sur le marché.  

En attendant, faites confiance à notre agence immobilière à Lyon Croix-Rousse et profitez des meilleurs conseils immobilier en vous rendant directement à notre agence.  

Partager :